Piwik

GCSD'2010 : renforcer les liens scientifiques privilégiés entre la Bretagne et la Saxe, deux régions jumelées

Après des échanges nombreux en 2008 (visite en Bretagne d’une délégation scientifique du Land de la Saxe, visite de l’UEB en Saxe),  les deux régions jumelles, Bretagne et Saxe, organisaient conjointement un premier colloque scientifique à Rennes, les 25 et 26 février 2010. Ce colloque inaugurait une série de rencontres scientifiques entre les deux régions, sur le thème « Global Challenges for Sustainable Development ».

 


La recherche franco-allemande en colloque à Rennes

150 chercheurs de Bretagne et de Saxe (Allemagne) étaient réunis à Rennes, les 25 et 26 février, pour échanger sur la chimie verte. Les établissements membres de l’Université européenne de Bretagne (UEB) et leurs trois partenaires saxons (Universités de Dresde, Leipzig et Chemnitz) sont à l’initiative de ce colloque original. Objectif : renforcer les coopérations des deux régions jumelles au sein de l’espace européen de la recherche.

Une première dans l’Ouest

Ce colloque, accueilli par l’Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes, a été l’occasion pour l’UEB - Pôle de recherche de l’enseignement supérieur- de donner vie à ses principes. « En créant un événement qui réunit chercheurs allemands et français, nous sommes en plein dans la coopération européenne et scientifique, souligne Bertrand Fortin, président de l’UEB. Il est question d’énergies durables, de bio-santé, de chimie verte… Des problèmes qui dépassent les frontières nationales et européennes ».

Construire un partenariat européen solide

Ce colloque a permis de renforcer la coopération franco-allemande de la recherche en Bretagne et en Saxe. Le  vice-président Europe et international de l’UEB, Maurice Baslé, indique que celle-ci « est visible mais pas encore assez attractive vue de Bruxelles et du reste du monde. Il faut davantage  travailler ensemble, encourager les réponses communes à des appels d’offre européens et  faciliter la mobilité de nos chercheurs ».

Un rapprochement que Martin Schlegel, vice-recteur pour la recherche et les jeunes scientifiques à l’Université de Leipzig, co-organisateur du colloque, résume ainsi : « la recherche dans les différents pays de l’Europe ne peut se développer qu’en collaboration étroite. La recherche n’est ni nationale, ni régionale. Si elle veut avancer avec succès, il faut qu’elle soit internationale ».

Un deuxième colloque en 2011 en Saxe

Ce colloque sera suivi d’autres étapes puisqu’il est prévu une deuxième conférence Saxe-Bretagne ait lieu en Allemagne, l’année prochaine dans le domaine des sciences humaines et sociales. Cette expérience pourrait  être aussi élargie à d’autres régions européennes et d’autres pays.