Piwik

Denise Bomtempo, responsable de la Recherche et du doctorat à l’Université de Brasilia

Denise BomtempoDenise Bomtempo est responsable de la Recherche et du doctorat à l’Université de Brasilia. En mai dernier, guidée par l'UEB, elle a rencontré des personnes de  l'UBO (IUEM), l'UBS, l'Université de Rennes 1 et de Rennes 2, l'INSA et Sciences Po Rennes.

En matière d’enseignement supérieur, les relations entre la France et le Brésil ne datent pas d’hier…
Non ! Ces relations ont commencé dans les années 60/70 quand le gouvernement brésilien a financé la venue d’étudiants, doctorants et chercheurs en France. Avec les années, ces échanges se sont consolidés et  aujourd’hui encore, la France reste notre meilleur partenaire. On peut expliquer cette proximité par le fait que les systèmes d’enseignement supérieur soient similaires, mais aussi parce que nos deux pays partagent de nombreux champs disciplinaires. 

Pourquoi faire de la Bretagne un partenaire ?
Nos relations avec la Bretagne ont vraiment commencé à se tisser l’année dernière lors de la visite d’une délégation de l’UEB. C’était une visite très importante pour nous et nous avons été très impressionnés par la qualité et la quantité des formations proposées par les établissements de l’Université européenne de Bretagne. Suite à cette visite, nous avons eu envie de développer les coopérations avec l’UEB et les établissements de son réseau. Nous avons décidé d’axer nos coopérations sur le thème des Sciences de la mer car c’est une question très importante pour nous au Brésil. Les domaines de la santé, de la géophysique et de la technologie sont également très intéressants pour nous.

Quels liens existent aujourd'hui entre l'Université de Brasilia et les établissements bretons ?

Nous avons déjà des coopérations avec Agrocampus Ouest et Rennes 2 (accord-cadre, cotutelle de thèse, accord bilatéral…). Un accord avec l’Institut d’études politiques (IEP) de Rennes est également en cours de signature.

Quelles suites souhaitez-vous donner à votre visite en Bretagne en mai dernier ?

Tout d’abord, je souhaiterai dire que nous envisageons des collaborations avec tous les établissements que nous avons visités (1). Ce qui est très positif ! Nous avons déjà invité quelqu’un de l’Université de Bretagne occidentale et de l’Université de Bretagne sud à l’Université de Brasilia avant la fin de l’année 2010. Ils y donneront notamment des conférences. Ce sera également l’occasion de renforcer les collaborations. Concernant ces coopérations scientifiques, nous visons des étudiants en Licence, mais surtout les niveaux Master-recherche et doctorat.

L’UEB a-t-elle facilitée votre séjour ?

Oui, énormément. Nous avons été bien reçus dans tous les établissements que nous avons visités et nous en sommes très reconnaissants. Le fait de préparer notre séjour en amont avec un établissement fédérateur comme l’UEB nous a énormément facilité les choses. C’était vraiment un séjour riche, qui va donner lieu à de nombreuses collaborations, j’en suis sûre !

(1). La délégation de l'Université de Brasilia a visité l'UBO ('Institut universitaire européen de la mer - IUEM) ; l'Université de Bretagne Sud et l'Université de Rennes 2 (laboratoire COSTEL).

Le site Internet de l'Université de Brasilia.